LE BOURG DE BOSSAY

Bien qu’occupé depuis des temps très anciens puisqu’on y trouve les traces des tailleurs de pierres du solutréen, des gaulois et des celtes le bourg ne fut fondé qu’en 936. il semblerait que de 936 à 1024, le village n’était qu’un groupe de maisons au pied du château.
En 1024, le baron de Preuilly fit construire une église et un prieuré.
En 1090, l ‘église, le prieuré ainsi que le village ses terres, ses vignes, ses serfs et même ses hommes libres furent donnés à l ‘abbaye St Pierre de Preuilly. Le baron de Preuilly ne gardant que le pont qui enjambait la claise et les terres s’y rattachant.
L’abbaye de Preuilly établit la cure (logement du prête desservant l ‘Église) au prieuré.

Le bourg semble ne s’être formé autour de l ‘église qu’après 1870. Il ne comprenait à  l’origine que l ‘église, le prieuré qui se trouvait à l ’emplacement des maisons (anciennement Véron-Presteau ) et de la chapelle st fiacre dont on ignore la date de construction, a été démolie à la révolution. La Chapelle était desservie par un prêtre de  l’abbaye de Preuilly.

La chapelle située en face de la fontaine St Fiacre (aujourd’hui le lavoir) était un lieu de pèlerinage réputé, on attribuait à ses eaux la vertu de guérir les douleurs des entrailles.
Bossay a vu son nom évoluer au cours des siècles. Dit Bocracum puis Burgus Bocraci, il devient Grand Bossé au XVI siècle, Bossay au XIXème pour devenir Bossay-sur-Claise par décret du 14.02.1938.
Si l ‘on examine le premier cadastre de la commune dit cadastre Napoléon établit en 1832 on voit que le bourg avait peu évolué.

Au bout du pont environs 5 à 6 maisons. A l ‘angle de la rue menant au pont et de la route Preuilly-Martizay une maison ayant appartenu à la famille Griffon, avant le pont de la famille Berloquin presque en face de cette maison un groupe de 3 ou 4 habitations.
Dans le haut du bourg : l’église, le prieuré, le presbytère, un grand bâtiment qui était à l’époque une auberge et qui a abrité le cabinet vétérinaire et des logements  maintenant. La ferme Gadois construite au environs de 1600 et un grand bâtiment (ancienne ferme de Rémi Gadois). les autres habitations étaient groupées autour du château.

En 1176 la commune comptait 224 feux et 1796 habitants en 1831. A l ‘origine le territoire actuel de Bossay était formé de deux communes : Bossay et Saint Michel des Bois. la commune de St Michel fut supprimée par un décret impérial de janvier 1814 et partagée entre Bossay et Boussay. La partie revenant à Bossay comprenait les villages de Saint Michel, Villejésus, La Philonnerie, la Gagnetterie, Les Mondains et la Tuilerie.
la Chapelle Saint Fiacre fut détruite une première fois et reconstruite en 1584 par l ‘abbé Jéhan du Pas qui lui assura quelques revenus et la fit ériger en chapellerie.

SOURCES : Archives de l ‘Indre et Loire, dictionnaire historique et géographique d’Indre et Loire de Carré  Busserolle et divers  articles sur internet